Financement de la transition

Conception et mise en œuvre d’un projet de modernisation d’équipements décarboné et à haute performance énergétique – Antarctic Foods

Secteur

Industrie agroalimentaire

Expertise mobilisée

Efficacité énergétique

Décarbonation

Services réalisés

Étude de faisabilité et de conception

Assistance à Maîtrise d’Ouvrage

Certificats d’Économie d’Énergie

Les enjeux

Antarctic Foods est en France un acteur majeur de la surgélation de légumes (carottes, mais doux, haricots, petits pois…) destinés aux industriels de l’agroalimentaire. Installée dans les Landes, l’entreprise tire profit des excellentes conditions de la région pour ses légumes et poursuit son fort développement en France et en Europe du Sud.

C’est dans ce contexte qu’Antarctic Foods a souhaité augmenter sa capacité de production de plus de 10 000 tonnes par an en modernisant sa salle des machines (avec augmentation de la puissance de production de froid), en mettant en place un nouvel tunnel de surgélation et en créant une nouvelle ligne « maïs ». L’entreprise a cherché un partenaire capable de répondre à ce double enjeu : un projet qui soit rentable et à haute performance énergétique.

La solution apportée par GreenFlex

Techniquement, GreenFlex a réalisé une étude de faisabilité pour identifier les différents scénarios de récupération et de valorisation de la chaleur fatale issues des groupes froids et sélectionner le plus pertinent, a permis la redéfinition de la salle des machines, et a joué le rôle d’Assistance à Maîtrise d’Ouvrage pour la mise en œuvre de la solution.

Pour soutenir cet investissement, GreenFlex a organisé un montage qui a permis de financer le projet à 100 % en leasing, en valorisant une partie significative du budget par les Certificats d’Économies d’Énergie et en constituant un dossier pour obtenir des subventions de la région Nouvelle Aquitaine.

Antarctic Foods et GreenFlex

Un bilan positif

La capacité de la production a augmenté de 34 000 à 44 000 tonnes par an comme exigé.

Les économies annuelles générées grâce à la récupération de chaleur fatale se chiffrent à :

  • 3 400 MWh par an
  • 200 k€ par an
  • 900 T CO₂ par an
  • 100% du financement du CAPEX à hauteur de : 4,9M€ dont 2,4 M€ de CEE
  • 3,4 M€ pour la rénovation de la salle des machines et la valorisation de la chaleur fatale
  • 1,5 M€ pour la nouvelle ligne « maïs » et de conditionnement

Ce projet vertueux est la première brique d’une démarche engagée de décarbonation du site. D’autres actions sont déjà à l’étude :

  • Réalisation d’un audit énergétique pour donner lieu à la création des indicateurs de performance, à la définition d’un plan d’actions et objectifs chiffrés de décarbonation
  • Mise en œuvre d’un outil digital de suivi des performances énergétiques et environnementales du site
Les résultats
3 400
MWh économisés par an
200 000
€ économisés par an
900
tonnes d’émissions CO₂ évitées par an