Répondre à la directive CSRD

Vous devez vous conformer à la CSRD et à la règlementation européenne. GreenFlex, votre partenaire pour vous  accompagner dans le cadre sur vos enjeux de durabilité: environnementaux, sociaux et de gouvernance.  C’est l’opportunité pour votre entreprise de placer la durabilité et la résilience au cœur de votre modèle économique.

Vous souhaitez réaliser votre reporting extra-financier avec une analyse de double matérialité (financière et d’impact) dans le cadre de la CSRD.

Quelles sont les entreprises concernées par la CSRD

Une nouvelle obligation de reporting extra-financier

La CSRD (Corporate Sustainability Reporting Directive) est une réglementation européenne qui a pour but de renforcer le reporting extra-financier des entreprises. Le reporting porte sur les enjeux environnementaux, sociaux et de gouvernance.

Les entreprises doivent publier un rapport de durabilité indiquant les impacts de leur activité économique sur l’environnement et la société d’une part ; et d’autre part, l’effet des enjeux sociaux, économiques et environnementaux sur leur pérennité. C’est la double matérialité.

Qui est concerné ?

La directive CSRD devrait concerner 45 000 entreprises en Europe, dont les grandes entreprises ainsi que celles qui dépassent 2 des 3 critères suivants :

  • 250 salariés
  • 50 millions d’euros de CA
  • 25 millions d’euros de bilan

Préparer son reporting CSRD

Nous vous accompagnons dans le cadre de la mise en application des obligations liées à la CSRD (publication des données environnementales, sociales et de gouvernance) à travers une approche équilibrée, stratégique et durable. Pour réaliser votre analyse de double matérialité sur l’ensemble de la chaîne de valeur et en intégrant vos parties prenantes, nous identifions puis évaluons :

  • les impacts négatifs et positifs (matérialité d’impact) de votre entreprise sur ses parties prenantes et l’environnement
  • les risques et opportunités (matérialité financière) liés aux enjeux ESG pour la pérennité économique de votre entreprise

Le concept de double matérialité est plus récent et est issu des ESRS (European Sustainability Reporting Standards), précisant les normes du développement durable.

Ainsi, la double matérialité devient un outil de comptabilité extra-financière.

Focus matérialité simple et le principe de double matérialité

La matérialité est un outil de comptabilité qui mesure la performance financière d’une entreprise. Par extension, en RSE la matérialité sert à prioriser les externalités positives et négatives qui peuvent avoir un impact sur les activités de l’entreprise.

La matérialité simple correspond à la matérialité financière et rend compte des opportunités et risques auxquels une entreprise fait face.

Les étapes de l'accompagnement de GreenFlex

Dans l’objectif d’optimiser la gestion des risques et d’identifier de nouvelles opportunités,  os recommandations visent une meilleure résilience opérationnelle ainsi qu’une plus grande transparence, notamment financière, pour l’ensemble de vos parties prenantes.

Cette analyse  vous permettra d’identifier les sujets les plus importants que vous devrez intégrer dans votre rapport de durabilité pour chaque ESRS (les « data-points » et « disclosures requirements »).

L’analyse de double matérialité est une opportunité de mettre à jour ou développer sa stratégie RSE, une étape indispensable avant la création de votre feuille de route.

Au-delà de l’exercice de conformité réglementaire, notre approche vise à engager une réflexion sur votre modèle d’affaires et sur la prise en compte de vos parties prenantes dans l’ensemble de la chaîne de valeur, dans une démarche de développement durable.