test

La production et la consommation d’électricité s’appuient de plus en plus sur les énergies renouvelables : solaire photovoltaïque et thermique, éolien, hydraulique et énergie issue de la biomasse se développent de plus en plus et prennent de plus en plus de poids par rapport aux énergies fossiles. 

En France, les objectifs inscrits dans la loi de transition énergétique pour la croissance verte ambitionnent d’atteindre 32% d’électricité renouvelable dans la consommation finale d’électricité en 2030.

Une pratique se développe de plus en plus pour répondre à cet enjeu : l’autoproduction énergétique. Elle consiste à produire une partie de sa propre consommation énergétique, voire l’intégralité dans certaines configurations, généralement grâce à une installation de production renouvelable locale. L’énergie dite “autoconsommée” correspond à la part d’énergie renouvelable produite qui est effectivement consommée sur le site, et non injectée sur le réseau.

Quelques chiffres clés sur l’autoconsommation

L’autoconsommation a aujourd’hui déjà séduit 33 000 entreprises et foyers en France. Cela représente 0,09% des 36 millions d’abonnés raccordés au réseau de distribution énergétique français1. Un chiffre encore faible mais la tendance est clairement à la hausse.

En 2016, environ 30% des clients qui se raccordaient au réseau en utilisant des panneaux solaires photovoltaïques avaient fait le choix de s’orienter vers l’autonomie électrique, en consommant en partie leur propre électricité. Maintenant, c’est plus de la moitié !2

Ces ambitions françaises répondent à un cadre européen plus global. En effet, les représentants du Parlement et du Conseil européens se sont accordés pour proposer un plancher de 27% d’énergie renouvelable dans la consommation finale d’électricité d’ici 2030. 11 GW d’énergie photovoltaïque ont été raccordés en 2017 contre 9,2 GW l’année précédente d’après l’Association européenne de l’industrie photovoltaïque3.

En Allemagne, l’autoconsommation permet de développer la filière photovoltaïque. Poussée par une politique d’incitation nationale (baisse des tarifs d’achat de l’électricité photovoltaïque injectée notamment), 10% de l’électricité photovoltaïque produite en Allemagne a été autoconsommée en 20174. En Espagne, la capacité photovoltaïque installée annuellement a triplé en seulement deux ans, passant de 49 MW sur l’année 2015 à 135 MW en 20175. Ces opérations d’autoconsommation font baisser la facture énergétique de beaucoup d’entreprises espagnoles dans les secteurs de l’hôtellerie, l’agriculture, l’agroalimentaire et la distribution.

Ces tendances s’expliquent de différentes manières :

  • Engagement : de plus en plus d’entreprises et de particuliers souhaitent s’engager dans une logique écologique pour répondre à leurs valeurs morales, valoriser leur patrimoine ou encore répondre aux attentes de leurs parties prenantes
  • Financières : le prix des modules photovoltaïques est en baisse, et le prix de l’électricité réseau est sur une tendance haussière pour les années à venir.

GreenFlex accompagne votre organisation vers l’autonomie énergétique

C’est dans ce contexte de transition énergétique dirigée vers l’autonomie et l’autoconsommation que GreenFlex accompagne entreprises et acteurs publics des territoires.

Vous souhaitez produire votre propre énergie, consommer plus vert en diversifiant vos sources d’énergie, réaliser des économies sur votre facture énergétique, et sécuriser une partie de celle-ci sur le long-terme mais aussi reprendre la main sur une consommation d’énergie mieux corrélée à vos besoins. Pour cela, visualiser vos consommations peut initier un cercle vertueux de réduction de celles-ci. Produire sa propre énergie peut donc vous inciter à mieux maîtriser et piloter vos consommations  : cependant, engager une démarche de performance énergétique avant d’installer vos panneaux photovoltaïques est très important pour que vous puissiez dimensionner votre installation au plus proche de vos besoins. Moins de consommations permet un investissement moindre et un retour sur investissement plus rapide !

Les équipes de GreenFlex – pilotes énergie, data scientists, experts de la maintenance, de l’optimisation des équipements ou EnR – vous accompagnent sur votre projet de performance et d’autoproduction énergétique en prenant en compte vos objectifs et besoins en énergie pour vous apporter la solution la plus adaptée à votre situation.

L’accompagnement est réalisé sur toutes les étapes de la chaîne de valeur, du diagnostic jusqu’au pilotage de la performance énergétique en passant par des solutions de financement.

FOCUS SUR LES SOLUTIONS PHOTOVOLTAÏQUES

Prenons les systèmes photovoltaïques, GreenFlex vous propose différentes solutions selon vos enjeux :

  • Vous ne connaissez pas votre potentiel photovoltaïque et n’avez pas encore défini votre projet : nous vous proposons une étude d’opportunité photovoltaïque sur un ou plusieurs de vos sites afin de vous apporter un premier aperçu de votre potentiel technico-économique et des possibilités qui s’ouvrent à vous selon vos besoins et contraintes.
  • Si vous possédez un patrimoine immobilier multisite, nous pouvons avec notre solution PV Explorer, identifier votre potentiel site par site puis les comparer afin de définir un plan de solarisation optimisé.
  • Votre projet est déjà partiellement défini et vous souhaitez connaître la faisabilité technique, économique et réglementaire plus en détail : nous réalisons des études de faisabilité pour, à la fois dimensionner votre projet au juste besoin de vos consommations, et mettre au point le système le plus performant.
  • Toutes les études ont été réalisées, il ne vous reste plus qu’à concrétiser votre projet : GreenFlex peut vous accompagner en Assistance à Maîtrise d’Ouvrage (AMO) dans la consultation et le choix de prestataires, puis dans le suivi de l’avancement du chantier jusqu’à l’assurance du bon fonctionnement de votre installation.
  • Votre installation PV fonctionne déjà mais vous souhaitez suivre votre production et l’optimiser : notre solution de supervision photovoltaïque vous donne accès à une plateforme pour suivre votre performance et votre rentabilité, détecter des dérives et identifier des leviers d’optimisation.

Quelles solutions pour atteindre l’autonomie énergétique au sein d’un territoire ?

Le défi de l’autonomie énergétique relève de l’action commune, simultanée et organisée de l’ensemble des acteurs du territoire :

  • l’État, à tout niveau administratif, et ses organisations et établissements publics,
  • les entreprises, de la TPE au grand groupe international,
  • les citoyens, consommateurs et responsables.

Dans cet esprit, ces différents acteurs peuvent s’associer pour mettre en place des boucles énergétiques locales : popularisées par la loi du 24 février 2017 sur l’autoconsommation collective, les boucles énergétiques permettent à plusieurs acteurs de partager et échanger de l’énergie produite localement.

Une communauté d’intérêts, constituée d’entreprises, collectivités, bailleurs, fournisseurs, distributeurs et particuliers s’organise pour partager l’énergie produite. Cela leur permet ainsi d’utiliser la production renouvelable de façon intelligente et optimisée, en associant différents types voire profils de consommateurs pour maximiser la consommation locale de la production. Ce qui représente un formidable écosystème énergétique circulaire !

GreenFlex a déjà étudié pour certains de ses clients différents scenarii de boucle locale d’énergie renouvelable, dont les préconisations sont basées sur des indicateurs environnementaux, techniques, économiques et juridiques.

EXEMPLES DE MISE EN PLACE DE BOUCLES LOCALES D’ENERGIE

Pour un acteur public, une étude réalisée par Greenflex a montré qu’aboutir à un quartier bas carbone et économiquement compétitif à long terme est possible, mais nécessite de lever un certain nombre de freins économiques, politiques et réglementaires. Pour cela, une des solutions possibles est de privilégier une solution en boucle énergétique locale ; réserver à minima 50 % des toitures pour des panneaux solaires en favorisant l’autoconsommation, produire la chaleur et le froid localement en privilégiant la mise en place d’une boucle tempérée basse température à partir de la ressource géothermique locale disponible et compléter l’approvisionnement par le raccordement aux réseaux énergétiques existants. L’acceptabilité d’un projet bas carbone en espace urbain dense passe avant tout par la nécessaire concertation massive entre les politiques, les maîtres d’ouvrages, les opérateurs énergétiques et les investisseurs immobiliers afin d’optimiser énergétiquement le foncier disponible, de s’intégrer au fonctionnement en délégation de service public et de maintenir une compétitivité économique des tarifs d’approvisionnement pour les futurs usagers du quartier.

Autre exemple, la communauté de communes du Méné, en Bretagne, s’engage depuis plus de 10 ans dans une politique énergétique qui vise à atteindre l’autosuffisance à moyen terme. Les diagnostics réalisés ont eu comme effet la relocalisation des dépenses liées aux énergies et la création d’outils adaptés aux enjeux du territoire : 1 usine de méthanisation pour valoriser les déchets agricoles des collectivités et des agro-industriels, 3 parcs éoliens en 10 ans, des réseaux de chaleur dans les centres bourgs, 1 pépinière d’entreprises spécialisées dans les énergies, des maisons solaires destinées aux familles défavorisées, etc.
Les habitants de ce territoire peuvent également utiliser “Watt App”, une application conçue pour contrôler leur équilibre production / consommation d’énergie. La moitié des habitants ont déjà ancré cette nouvelle habitude dans leurs usages.

Retrouvez d’autres références et cas clients dans notre livre blanc Pour les circuits courts de l’énergie

L’AUTOPRODUCTION POUR LUTTER CONTRE LA PRECARITE ENERGETIQUE

Atteindre un objectif de 100 % en énergies renouvelables ou zéro carbone (objectif que se sont fixés certaines villes) nécessite de repenser les questions de solidarités énergétiques et des liens entre zones urbaines et zones rurales. Car le partage et l’échange d’énergie entre les différents acteurs d’un territoire touche aussi à la lutte contre la précarité énergétique, grâce à une solidarité accrue.

La Fondation Abbé Pierre souligne qu’en 2017, 12 millions de personnes vivaient en situation de précarité énergétique. Il pourrait donc être créé, en lien avec le développement de projets d’autoconsommation collective, un cadre pour le “don d’énergie” : des producteurs donneraient de l’énergie à des ménages en précarité énergétique à proximité. Une solution permanente (par exemple 10 % de toute la production), ou temporaire (production d’énergie issue des bâtiments de bureaux inoccupés le week-end transmise intégralement à des familles le samedi et le dimanche).
Pourquoi ne pas imaginer également que des grandes surfaces soutiennent les agriculteurs locaux qui les fournissent en aliments dans leur transition écologique, en s’engageant à acheter leur production d’électricité verte ou de biogaz ?

La blockchain, un outil au service de la solidarité énergétique

Beaucoup reste à faire pour imaginer de nouvelles formes de solidarités énergétiques, mais des développements technologiques en cours, notamment autour de la Blockchain, pourraient accélérer la dynamique.

La blockchain ouvre de nouvelles perspectives aux acteurs : les flux énergétiques et financiers entre les acteurs d’un territoire sont optimisés, la consommation et la production locales d’énergie sont encouragées.

Pour rappel, la blockchain constitue une technologie de stockage et de transmission d’informations, transparente, sécurisée et fonctionnant sans organe central de contrôle.
Blockchain Partner et GreenFlex ont ainsi lancé un partenariat pour accélérer les expérimentations autour de l’association de compteurs intelligents et de la technologie blockchain au service des Smart Grids.

Ce partenariat vise à rendre les échanges d’énergie complètement dynamiques et distribués, ainsi qu’à en faciliter la gestion grâce à une meilleure connaissance des quantités échangées et des provenances des flux. Ce projet permettra de développer des solutions “plug and play” de réseaux intelligents pour des boucles énergétiques locales.

1 Enedis
2 L’autoconsommation électrique cette tendance qui va bouleverser le marché de l’électricité, Enedis
3 EU Solar Market Grows 36% in 2018, SolarPower Europe
4 Energy Consumption in Germany, AGEE-Stat
5 El sector fotovoltaico español da un salto hacia adelante con la instalación de 135 MW en 2017, Unión Española Fotovoltaica

X